Traitement : les options thérapeutiques




Rappelons que le risque premier du Xeroderma Pigmentosum est de développer des cancers de peau à répétition. Dans ce cas, il est fortement conseillé de dépister et de traiter le plus rapidement possible la tumeur lorsque le cas se présente. Du point de vue médical, il faudra retirer la lésion ou la tumeur par chirurgie plus précisément par ablation chirurgicale ou exérèse. Lorsque l’ablation est importante, il est possible de recourir à une greffe de la peau. Celle-ci sera prélevée sur une partie de la peau du malade qui n’est pas touchée par les lésions.

Il existe d’autres options thérapeutiques pour prévenir les tumeurs cutanées comme certains médicaments ou encore la chimiothérapie.

La crème à base de 5-fluorouracil



C’est un médicament anticancéreux que l’on applique sur les lésions précancéreuses de type kératoses. Ces derniers se manifestent par une peau épaissie. Grâce à cela, les cellules cancéreuses cesseront de se développer.

La cryothérapie

Cette méthode consiste à appliquer un froid extrême sur la peau grâce à un petit dispositif relié à une source d’azote ou d’argon à –190 °C. Elle vise également à stopper la croissance des cellules cancéreuses.

Les rétinoïdes

acacia retinoides

Ce sont des médicaments pris par voie orale (par la bouche) pour prévenir les cancers de la peau. Ils doivent être pris de manière continue et à fortes doses pour être efficace et éviter que les tumeurs ne réapparaissent. Néanmoins, ils rendent encore plus fragile la peau et l’assèche rapidement ce qui ne présage rien de bon pour le malade.

Les suppléments de vitamine D



medicament

Les malades, les « enfants de la lune » comme on les appelle, ne sont jamais exposés à la lumière du soleil qui est pourtant riche en vitamine D, un élément indispensable pour les dents et les os. Il est en effet fabriqué naturellement par la peau après s’être exposé au soleil pour absorber le calcium nécessaire à notre organisme. Dans ce cas, il est nécessaire que le malade prenne des suppléments de vitamine D.

La radiothérapie et la chimiothérapie

La première méthode consiste à traiter la maladie par radiations, la seconde par injection de médicaments anticancéreux. Toutes les deux sont des traitements que l’on utilise pour lutter contre le cancer notamment lorsqu’il est difficile à opérer. Quoi qu’il en soit, ce sont des méthodes thérapeutiques délicates surtout la radiothérapie puisque les malades sont généralement sensibles aux rayonnements émis. Avant de l’appliquer, il est indispensable de discuter avec la famille et des spécialistes notamment les dermatologues et les médecins chimiothérapeutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.