Les types de Xeroderma pigmentosum




Il existe deux principaux types de xeroderma pigmentosum à savoir le xeroderma pigmentosum classique composés de 7 groupes répertoriés de A à G. ils diffèrent légèrement par leur sévérité et leurs symptômes, en fonction du gène muté :

  • • XPA : c’est la forme la plus sévère associée à des anomalies neurologiques importantes
  • • XPB : il est très rare et est associé au syndrome de Cockayne. À ce jour, on ne dénombre encore que moins de 10 cas à travers le monde
  • • XPC : C comme « classique ». C’est la forme de XP la plus répandue où l’on ne rencontre aucun problème neurologique

  • • XPD : cette forme s’accompagne toujours d’anomalies neurologiques plus ou moins importantes. Elle est hétérogène, c’est-à-dire qu’elle est composée d’éléments de nature différente
  • • XPE : cette forme de XP est également rare, mais on ne trouve aucun trouble neurologique
  • • XPF : dans ce type de XP, la réparation de l’ADN est lente quoique totale. Elle touche principalement les Japonais
  • • XPG : cette forme se recouvre avec le syndrome de Cockayne, mais ne concerne que quelques personnes. Elle est donc très rare.



Il y a ensuite le XP variant représenté par un seul groupe qui se manifeste une fois adulte.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.